Dédicace

 

Noa et Milo, mes 2 petits enfants, il m'importe de vous dédicacer ce voyage. Je souhaite aussi bien entendu, dédier ce voyage, à vos futurs cousins et cousines qui, non encore de ce monde, arriveront probablement, quand viendra leur heure...

Il m'importe, par ce voyage de vous témoigner du bonheur qui réside dans la liberté toute simple de mettre un pied devant l'autre. Vous dire, bien entendu, combien il est bon de se laisser emporter par la curiosité d'une découverte quotidiennement renouvelée, mais aussi, raconter à la mesure de mon expérience, les instants de plénitude que l'intime fréquentation des espaces de nature, sait offrir. Témoigner de l'excitation qui réside dans la joie de dénicher chaque soir le petit replat où il fera bon poser son duvet pour la nuit ; du bonheur qu'il y a à sentir, le chaud, le froid, les contrastes, le vent, où le rayon du soleil matinal attendu avec impatience, et de se sentir bien avec tout cela. De la joie d'entendre, dans un demi sommeil, par delà la toile de tente, piaillements et chants d'oiseaux qui annoncent l'aurore prochaine. Ce bonheur, s'appelle liberté d'être ce que l'on est chacun. Riche de nos seuls sens, armé de tout le potentiel de notre propre corps, de notre expérience en pleine nature, et de notre confiance. Je souhaiterais qu'à votre tour, lorsque l'expérience vous sera accessible, vous goûtiez et conserviez en vous, précieusement combien il est bon de se sentir, petite et mystérieuse parcelle de vie, en lien avec les éléments, au cœur de ce qui nous est offert généreusement, gratuitement. Etre sur terre tout simplement, et s'y sentir à sa place...

Or cette terre, si prolifique, si généreuse est trop souvent découpée en petits bouts. En bien des lieux aujourd'hui se dressent clôtures, barbelés, murs, procédures ou frontières. S'érigeant fasse à notre liberté naturelle de pouvoir, en tous lieux, du simple fait d'être venu faire une petite visite sur cette terre, mettre un pied devant l'autre. Chacun, inégalement il est tristement vrai, peut en faire l'expérience, parfois dramatiquement pour certains...

Déjà il y a plus d'un siècle, Alexandra David Neels, marcheuse, exploratrice, sublime interrogatrice du monde et de la vie, s'inquiétait d'un monde qui se refermait en espaces clos, juxtaposés. Malheureusement que pourrait-elle, que devrait-elle dire aujourd'hui ? Notre uniforme monde technologique, serait-il toujours, suffisamment riche de diversités mystérieuses pour nourrir à sa juste mesure son infinie curiosité ? Ou bien son questionnement du monde, ne pourrait-il plus trouver à s'exprimer, que dans l'indignation, à l'unisson de ceux nombreux, qui sensible à cette liberté, restent avides de cheminer d'un espace à l'autre et d'ouvrir grands les yeux ?

A vous mes petits enfants, je tiens donc à témoigner combien, tout sentier qui s'ouvre devant vos pas, sans guichet, sans clôture, sans barrière, est un trésor. Reflet d'une histoire des hommes en un lieu, il est bon de le voir comme un magnifique symbole. Celui d'une terre où la liberté pour chacun d'aller au bout de ses rêves serait choyée.

 

Retour sur la table des articles "la campagne de Pinocchio"

Revenir sur le site "tetedemule" et découvrir les séjours muletiers 2017

 

 

06 77 80 58 56

Crédit photos :
Merci aux "muletiers - photographes" : Olivia Bousquet - Jacques Chenel - Claire Laurens - Olivier Michaud - Genviève Mitha Cornier - Jessica Pion Roux - Jean Claude Rivoal - Paul Jeitz - Hervé Magnin - Nicole Texier

Site créé avec l'aide de la région Rhône Alpes et de l'Union Européenne

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Compteur        

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats