Retour à la maison, remerciements...

 

La Jarjatte, magnifique et unique vallon de montagne où j'ai le bonheur d'avoir posé mon « chez moi ». Ancre, base, pivot, qui me permet l'échappée vagabonde, me voici de retour par une journée pluvieuse.

Jamais évident le retour !

Le temps joue de l'accordéon ! Le temps du voyage est long de chaque instant vécu. Il ne se mesure en jours qu'après coup ; Là, maintenant juste sur le retour, il se mesure encore en images, en instants engrangées, qui sourires éphémères, sont chacun, bonne grosse goutte de temps nourri de grasses secondes dodues et rebondies.
Et pourtant, alors que le corps s'immerge dans l'espace connu, le temps, des yeux , ausculte la familiarité du lieu retrouvé. Regard intime sur le pays, où finalement, seule l'avancée de la saison inscrit ses annuelles transformations. De quoi les secondes ici, ont-elles été nourries durant l'absence ?
Envie de partager ? Se re-caler ! Mais comment dire tout l'enchaînement du temps si grassement nourri, seule des brides éparses émergent et se partagent... Et voilà, dorénavant le voyage est derrière. Sans trop traîner, c'est un autre temps qu'il faut, vite, vite ré-apprivoiser. Reprendre le cours du temps qui court, si vite. 
« Oh là, Philippe, le monde tourne, la pile de courrier est bien là, ne perds pas plus de temps » et déjà le temps de demain s'invite dans la minute qui vient. Dans quel ordre vais-je classer le temps qu'il me reste ?
J'ai pris le temps d'en sortir momentanément, du temps ! Il est donc temps maintenant, d'en finir et question de m'offrir encore quelques notes légères sur l'accordéon du temps qui vient de filer, de passer aux remerciements...

 

Je tiens à dire merci à Laurence, qui m'a accompagné dans les premiers pas de cette étrange aventure, et à qui je dois les premières photos du voyage. Le voyage peut bien être solitaire, que ses premiers pas soient accompagnés comble ainsi la besace de l'aventurier d'une bien chaleureuse légèreté.
Il m'importe aussi de remercier Sylvie et Denis, qui ont été mes premiers hôtes. J'avais bien l'intention de leur filer un coup de main, la journée que je passerai chez eux, mais finalement celle-ci a glissé, et la soirée est arrivée, sans que quiconque ne se soit préoccupé du moindre petit travail !
Je ne peux manquer d'avoir une pensée souriante pour Maéva, petite princesse de la ferme Pauliane, qui très discrètement s'est glissée auprès des copines, ne demandant qu'à échanger avec elles un léger moment caressant...

 
 
Un très fidèle merci à Claire et Etienne, les amis de longue date. C'est pour moi toujours un régal que les moments que l'on partage. Il m'a bien fallu tout ce temps, posé dans leur lieu magnifique, pour finir de me mettre à jour derrière l'ordinateur, avant de me couler pleinement et librement dans le voyage.

Edith et Bruno, ont aussi été sur ma route ; je ne pouvais les louper, merci à eux pour leur accueil plein d'amitié. Et puis, oui, mon sentier a fait un petit détour pour me permettre de frapper à la porte de chez David. Si je le remercie c'est bien entendu pour le moment passé ensemble à cette occasion, mais c'est surtout pour tout ce que j'ai pu apprendre à son contact, les années auparavant et qui m'a bien servi dans cette « vie sauvage » (mais non pas « vie de sauvage ») de quelques semaines. (www.davidmanise.com)
Merci à Inès, et à Daniel, chaleureuse soirée, large parc et recharge d'orge pour les copines, j'ai eu tout ce qu'il me fallait, et en guise de bonus, le lendemain matin, une joyeuse équipée d'enfants pour m'accompagner. Merci à toute la jeune équipe. (www.la chevrequisaourit.com)
Mireille et Marcel, c'est bien plus qu'un simple merci que je souhaite leur envoyer ici ; cela n'a pas de mot, car leur accueil, c'est bien plus qu'une jolie petite maison, c'est même bien plus que leur inépuisable générosité, c'est la chaleur et la confiance d'une amitié.

Je tiens à remercier Nathalie, et ses voisins qui m'ont ouvert la porte de leur belle maison de Saint Montan. Un chaleureux coucou à Martine, pour son accueil complice, entre copains des grandes z'oreilles, et amoureux des itinérances (www.trekane.com).

A Denis, et à Line je ne peux qu'envoyer un merci empli de la joie que j'ai eu à les retrouver et à redécouvrir, 10 ans après, le magnifique lieu qu'ils ont enfanté... (www.lepetitanebleu.fr) Quant à la confiture de marron du « Petit âne bleu », elle m'a accompagné encore sur bien des petits déjeuners. Merci pour la gourmandise.


A Bonnevaux, ce sont tous les gens que j'ai pu voir sur le village qu'il me faut remercier, mais plus particulièrement Yves, heureux d'ouvrir sa porte, heureux d'échanger, heureux d'habiter là où il habite, heureux d'offrir à mes copines, quelques brassées de bon foin, récolté à la faux, sur les pentes de ses montagnes.
Elisabeth aussi, je te remercie de m'avoir de nouveau ouvert ta porte et ta table, aux Bouschets, tu t'es fort bien souvenu de mon ancien passage à ta table d'hôte, avec un petit groupe de randonneurs et de chanteurs. A la prochaine, et peut-être n'attendra t on pas 10 ans !
Merci à Christian, de Genti'âne, à Castagnols, (ane-et-randonnee.fr) qui n'a pas hésité à prendre sa voiture sur les petites routes cévenoles, pour me ramener des cartes oubliées à côté du sac, alors que je l'avais simplement interrogé sur les sentiers et les hébergements du secteur...
Un merci très très reconnaissant, à Jean Luc et Stéphanie, du Mimentois, à Cassagnas, qui d'autorité, m'ont ouvert la porte d'une chambre bien douillette, “C'est là et vous mangerez avec nous“ !Alors que la tempête de neige était annoncée pour la nuit, et que la journée avait été bien rude. (www.lemimentois.fr)

Un amical merci à Sam, de la ferme équestre « del'arte » à Meyrueis. Je garde aussi un chouette souvenir de l'invitation de son amie,  institutrice sur le village, qui envisage de rentrer chez elle, en Ariège, avec sa jument, à la fin de l'année. Merci à toi, et bon voyage quand tu prendras la route..
Quant à Patrick j'espère que tu as pu tranquillement te remettre de toutes tes douleurs ! Et je remercie plus particulièrement Pierrot, ton voisin, l'homme des coups de main à toutes et à tous, qui en toute simplicité m'a ouvert la porte de sa maison, pour une connexion internet.
Merci à « Monsieur » et « Madame », dont je connais juste le nom de la ferme, « Tapie » sur le plateau, et que... je n'ai pas achetée ! pour ce chaleureux moment de voyage qu'ils m'ont offert autour du café et de la caillette.
Merci aussi à Théo, le futur voyageur, et Savanna, la bavarde, qui m'ont alpagué, alors que j'arrivais sur leur village de Montagnol, et conduit chez leur parents, afin de m'offrir le petit pré où j'ai pu planter ma tente. Je souhaite aussi de beaux projets à leurs parents.

Jean Pierre, le moment et le pique nique, que nous avons partagé à l'abbaye de Sylvanès, fut une bien agréable petite pause sur cette belle journée ensoleillée. Je te remercie d'être ainsi venu me rejoindre, et de m'avoir accompagné dans la découverte de cette abbaye.
A Jean Marc, je veux dire que j'ai tout particulièrement apprécié la soirée passée chez lui, et nos échanges autour du voyage, et de la philosophie. Merci Jean Marc pour ton accueil plein d'attentions et de délicatesses.
Merci aussi aux “anciens“, dans leur toute petite maison noyée dans le brouillard et encore en travaux de m'avoir eux aussi invité à partager la soupe, et d'avoir accepté que leurs quelques moutons partagent eux, leur botte de foin avec Hermine et Joséphine.

Et puis quand même, il y a Marianne ; Marianne et son compagnon Ilan. Quand même ! Pour venir bivouaquer et marcher quelques heures avec moi il ont bien fait 500km, le coffre plein de bonnes victuailles ! Ce n'est pas rien. Alors un grand grand merci à tous deux. Ce fut un bien chaleureux moment, il me reste comme un grand sourire.
Je tiens aussi à remercier, l'accueil paysans du domaine de L'Albéjot, à Saissac, Andréa et son compagnon, ancien accompagnateur de tourisme équestre, qui m'a orienté vers les chemins les plus adaptés pour ma traversée du Laragnais, et de ses immenses exploitations uniformes (www.domainedelalbejot.fr).
Et Sophie, ma cousine, venue me rejoindre pour cette soirée. Nous n'avons pas beaucoup l'occasion de nous voir, alors on a pu “faire un peu connaissance !“ Merci à toi Sophie.

Merci au maire de la petite commune de Hounoux, d'avoir réservé devant sa mairie, une petite fontaine, avec inscription “eau potable“, à destination des randonneurs. L'attention est rare, et donc remarquée. D'autant plus, quand monsieur le maire pousse la prévenance à proposer un seau pour la boisson des copines !

Une reconnaissance particulière pour l'accueil que m'a offert Sarajee, anglaise installée dans la belle campagne des environs de Mirepoix. Quelle bonne idée que de m'être adressé à toi, Sarajee. Merci pour l'initiation au rugby (à la télé), puisque c'étaient, après midi sacrée, les 2 derniers matchs du tournois des 6 nations. Et en bonne anglaise tu ne pouvais louper cela. Ce qui ne t'a pas empêcher de prendre un moment pour m'accompagner et me faire découvrir la charmante ville de Mirepoix. Merci à toi Sarajee.


Je souhaite aussi lancer un amical salut à toute la joyeuse équipe de la coloc de Foix. Des moments pour goûter à la chaleureuse ambiance de votre maison, voilà que j'aurai souhaité perdre quelques années... Merci à vous 7, et à Manon qui m'a ramené vers mes compagnes de voyage.

Marie, qui souhaite aussi travailler avec des mules, je te remercie de ta compagnie ; avoir cheminé de Foix au pays Couserans. Et d'avoir fait mijoter sur mon petit réchaud à bois les succulents magrets de canard que tu avais prévu...

Siren, mes mules t'ont interpellée, et m'ont donc conduit vers ta maison, pour la soirée. Avec Damien, et ton amie Gadie, votre curiosité du voyage, a été le point de départ de nos échanges et nous a emmené jusqu'au Bhoutan ! Je souhaite vous remercier pour la chaleur de cette soirée, et pour m'avoir introduit auprès de Serge, qui très gentiment m'a accueilli le lendemain, et que je salue et remercie chaleureusement aussi.
 

L'accueil de Marie à Saint Bertrand de Comminges, restera pour moi un des moments les plus paisibles et reconstituant du voyage. Merci, grand merci à vous Marie, pour votre accueil profondément juste, et attentif. Et pour cette visite privée, en soirée, du cloître et de la cathédrale de Saint Bertrand, alors que les lumières de la journée, doucement s'éclipsaient. Vous m'avez fait découvrir de manière incomparable les étonnantes et magnifiques boiseries qui constituent le chœur de cette église. Bien joli cadeau pour cette fin de voyage.

Et merci à mes 2 copines, de m'avoir généreusement accompagné. Les gens que je croise me demandent régulièrement si les mules sont si “tête de mule“ que cela ! Et bien pour avoir travaillé avec elles et pour avoir ainsi voyagé, l'adage qui me semble le plus pertinent se trouve être plutôt...

“généreux comme une mule“

Retour sur la table des articles "la campagne de Pinocchio"

Revenir sur le site "tetedemule" et découvrir les séjours muletiers 2017

 

 

06 77 80 58 56

Crédit photos :
Merci aux "muletiers - photographes" : Olivia Bousquet - Jacques Chenel - Claire Laurens - Olivier Michaud - Genviève Mitha Cornier - Jessica Pion Roux - Jean Claude Rivoal - Paul Jeitz - Hervé Magnin - Nicole Texier

Site créé avec l'aide de la région Rhône Alpes et de l'Union Européenne

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Compteur        

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats