Rayons de soleil sur les Cévennes

 

Le temps n'était pas vraiment au beau fixe quand j'ai quitté Line et Denis au petit âne bleu. Mais tout de même, entre quelques ondées je pouvais espérer que ma barque vagabonde ne prenne pas trop l'eau !

Grâce à Denis, j'étais annoncé auprès d'Yves, à Bonnevaux. C'est juste avant l'ondée que j'arrive tout là haut, presque sur la crête, au village brun et noir de belle pierre cévenole, à l'église remarquable ; balcon tout aussi remarquable sur les vagues bleues et grises des vallonnements qui s'épenchent sur l'horizon.

Joli cadeau, Yves m'ouvre la salle communale, j'y serai au sec, tandis que les copines se voient offrir une terrasse d'herbe verte, et un joli ballot de foin, récolté manuellement, à la faux par Yves.

Même si le ciel est plutôt capricieux, le rayon de soleil est bien là. Il brille chez Yves qui m'invite à partager son repas, et à parler de la vie dans ce petit village : ici une part importante des habitants de la commune, récalcitrants administratifs ou militants d'un autre rapport à la terre qu'ils habitent, ont choisi de vivre « en cabane » . Et ici « en cabane », loin des barreaux de la société, signifie délibérément « en espace de liberté », chacun selon sa créativité et son talent de bâtisseur...

En tous les cas, le “bienvenu“ est généralisé ici pour le voyageur de passage que je suis, et puisque le lendemain matin, dans la salle communale que j'occupe, il y a cours de yoga, et bien j'y serai “le bienvenu“...

Je ne m'attarde pas et bâte rapidement Hermine et Joséphine à l'issue de ces deux heures de yoga. Je suis attendu pour midi, dans le hameau voisin, aux Bouschets, chez Elisabeth. tout comme au petit âne bleu, nous étions passé à la table d'hôte d'Elisabeth, lors de mes séjours de chant et de randonnée. Mais cela date aussi d'une douzaine d'année. Plaisirs et émotions de savoir qu'ainsi nous nous souvenions l'un et l'autre fort bien de cet épisode joyeux et chaleureux.

L'après midi reste sèche, malgré les nuages qui exposent d'une crête à l'autre toute leur palette de gris. J'en profite pour avancer et me dénicher une agréable et tranquille prairie, vaste clairière en fond de vallon, propice au bivouac.

Le lendemain, je m'active. Je sais que le gros temps est devant et espère encore passer entre les gouttes. D'une châtaigneraie à l'autre, j'enchaîne les bosses cévenoles. La lumière n'invite pas à la pause, ni à la contemplation. Excepté en cet instant lumineux où passant la crête, l'horizon soudain s'éclaire du rare rayon de soleil qui m'offre soudain la sauvagerie du coin comme un cadeau.

Derniers cadeaux d'un bien timide soleil, pour cet épisode cévenole. Mais non dernier cadeau humain : Le lendemain, vendredi soir, c'est bien fourbu que je solde, par mon arrivée à Cassagnas, huit bonnes heures de marche ininterrompues sous la pluie. Frappant au carreau de la chambre d'hôte du Mimentois (la sonnette étant inopérante), tel un improbable diable bleu émergent de la tempête, j'effraie l'hôtesse et son amie assises tranquillement à leur table concentrées qu'elles étaient sur leur tâche. Je demande la possibilité de poser mes affaires au sec et de poser ma tente sur la pelouse devant la maison : “Mais de tente sur la pelouse il ne peut en être question. Pensez donc ils annoncent la neige pour la nuit, et de sacrées rafales. Non, non, la chambre c'est par là. Et si vous avez du linge à faire laver, la corbeille est ici, demain matin il sera sec...“ Bon voilà le soleil, encore une fois, ce n'est pas dans le ciel qu'il brillait.

http://www.lemimentois.fr/topic/index.html

(Et je profite d'avoir évoqué quelques souvenirs du petit âne bleu, de Bonnevaux où nous avions chanté, et du repas chez Elisabeth, pour envoyer un petit clin d'oeil, à Anne et à Claire, qui peut-être bien me liront, et qui avaient, chacune une année, encadré ce séjour pour la partie chant)

Retour sur la table des articles "la campagne de Pinocchio"

Revenir sur le site "tetedemule" et découvrir les séjours muletiers 2017

 

 

06 77 80 58 56

Crédit photos :
Merci aux "muletiers - photographes" : Olivia Bousquet - Jacques Chenel - Claire Laurens - Olivier Michaud - Genviève Mitha Cornier - Jessica Pion Roux - Jean Claude Rivoal - Paul Jeitz - Hervé Magnin - Nicole Texier

Site créé avec l'aide de la région Rhône Alpes et de l'Union Européenne

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Compteur        

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats