Les Eoliennes

 

Avez vous déjà été au pied de ces géants qui fleurissent nos paysages depuis quelques années : les éoliennes. Cela ne m'était jamais arrivé. De loin, elles semblent tourner tout tranquillement. Et bien je n'ai pas été déçu ! 

Depuis la veille je suis parti de Pont de Barret, de chez mes amis Mireille et Marcel, direction plein sud ; piste en crête de collines en collines du sud Drôme, petits bois de pins, chênes pubescents, buis (souvent malades). 

 

Les quelques maisons de hameaux sont volets clos. Pour seules rencontres, des hommes armés, en gilet orange fluo, postés à intervalles réguliers, non loin de leurs gros 4*4, les chiens en battues aboient non loin ; pas trop ma tasse de thé, je file. J'ai passé la nuit en bivouac à côté de l'abbaye d'Aiguebelle. J'approche donc de la vallée du Rhône. Je m'active, car l'étape sera longue et surtout, autoroute, nationale 7, ligne TGV, Rhône à traverser, pas vraiment la tranquillité des alpages, puis en soirée, avoir le temps de m'en écarter suffisamment pour dénicher un point de bivouac sympa...
 
Ancien prieuré d'Aleyrac

Là sur la dernière colline juste avant l'autoroute, une concentration d'éoliennes. Le sentier passe pile aux pieds des géants. Je me doute que les copines risquent fort d'être un peu stressées par les mouvements, voire les ombres de leurs grands bras. Approchant le bruit augmente de manière impressionnante. Le sentier débouche sur le plateau juste sous la première éolienne. L'impression sonore est vraiment d'être au coeur d'un aéroport où de multiples avions seraient en phase de décollage simultané. Je tiens mes deux mules serrées. Joséphine pousse en avant : ça pousse, ça pousse. Hermine qui suit à la longue longe est plus sereine. J'ai regardé ma carte avant d'aborder le secteur, et sais dans quelle direction je dois quitter le plateau. Mais, pistes récentes d'accès aux diverses éoliennes obligent, c'est au jugé que j'avance sans prendre le risque de lâcher les mules pour vérifier ma carte. Une piste part sur la droite, c'est la bonne direction, je la suis. Elle rejoint une dernière éolienne, et là, pas de bol : cul de sac. L'énervement et l'inquiétude de Joséphine m'interdit de faire demi-tour ; jamais elle n'acceptera de refaire un pas sous le monstre. plus j'avance, plus je suis poussé vers l'avant. En bordure du cul de sac, la garrigue serrée, chênaie verte, buis denses. Peu au delà la ligne électrique moyenne tension passe au dessus du bois, je sais que la sortie est juste au delà, 30, 50 mètres maxi. Un angle un tout petit peu moins dense, un semblant de sente d'animal, allez, je m'y engage. 3 ou 4 mètres et plus d'éclaircie du tout. genévriers, buis, les chênes serrés, et ma Joséphine qui pousse toujours en avant toujours autant stressée par le bruit d'avion derrière ses grandes oreilles. Ma parole, à 2 pas des géants aériens du XXIème siècle, aucun bipède n'a mis les pieds dans ce fouillis, depuis au moins le néolithique ancien ! Pas bien le temps de voir par où je vais sortir. Je veille à ne pas me faire bousculer, à éviter les croches pieds branchus, fourchus, tenant toujours fermement ma Joséphine. 

 

Je laisse Hermine se débrouiller seule. Elle joue les bulldozers derrière, et je sais qu'elle suivra. Encore quelques mètres, la pente s'accentue, et la broussaille s'éclaicit ; la piste qui part dans la combe proche n'est plus qu'à quelques mètres, et ouf nous voilà sortis. Un regard en arrière, les sacoches de Joséphine sont toujours là, solidaires de la selle, quant au paquetage d'Hermine, il est toujours en place. Je peux me féliciter pour la compacité de mon paquetage , la bâche qui recouvre l'ensemble et la corde solidement tendue. Merci aussi les copines malgré votre stress vous avez assuré. Bon allez hop, RV au pied de la colline. Un tout autre univers, nous attend, l'autoroute, la voie ferrée, la nationale... vivement que l'on soit de l'autre côté...

Retour sur la table des articles "la campagne de Pinocchio"

Revenir sur le site "tetedemule" et découvrir les séjours muletiers 2017

06 77 80 58 56

Crédit photos :
Merci aux "muletiers - photographes" : Olivia Bousquet - Jacques Chenel - Claire Laurens - Olivier Michaud - Genviève Mitha Cornier - Jessica Pion Roux - Jean Claude Rivoal - Paul Jeitz - Hervé Magnin - Nicole Texier

Site créé avec l'aide de la région Rhône Alpes et de l'Union Européenne

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Compteur        

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats