J'ai donc pris le sentier muletier... 

 

J'ai donc pris le sentier muletier. Vous en dire un peu plus :

Azimut approximatif : Bagnières de Bigorre.

Créneau de liberté : jusqu’à fin mars - 7 semaines, c’est déjà pas mal.

Raison officielle : convoyer 2 mules, pour les remettre à Delphine et à Chris, mes stagiaires de l’été dernier, qui souhaitent s’installer comme muletier dans leur lointain pays .
Raison officieuse : retrouver cet "état de voyageur” auquel j’avais goûté avec avidité, il y a … 3?… Oh là là ! on ne compte plus ! "Etat de voyageur" qui m’a laissé un goût de reviens-y un jour. Et que j’ai donc gardé douillettement niché au fond de moi, en attendant l’espace de liberté nécessaire pour lui permettre de re-pointer son nez.

Définition non officielle de "l’état de voyageur" : Etat dans lequel on peut se retrouver lorsque l’on est dans la situation de se lever le matin, sans avoir d’à priori sur le lieu où l’on se couchera le soir, et où l’étendue des préoccupations matérielles du jour se trouve réduite à la dimension des bagages emportés ! Etat à priori propice à la rencontre, à l’imprévu et aux surprises.

Commentaire inévitable : ”Mais des voyages, on ne peut pas dire que tu sois en manque !! ”. Et non certes, mais ce furent toujours des voyages ”organisés”, et oui, par définition puisqu’il me fallait comme tout un chacun, rentrer quelques sous. Il aurait fait beau voir que je ne sache pas où on allait dormir le soir, quand je me levais le matin !!!

Trame approximative du sentier muletier en question (Faut pas rigoler, j’ai quand même sorti les cartes !) :
Le champ des mules, aux Oches, à Saint Julien en Beauchêne, juste au sud de Lus
Vaunières, (que ceux qui sont un peu loin m’excusent, on n’en parle pas tous les jours aux infos ! Dommage, il s’y passe des choses sympas)
Boulc, Barnave, La Chaudière, Sâou, (même remarque)
Pont de Barret (toujours la Drôme)
Puis pour traverser le Rhône, j’ai repéré qu’à proximité de Chateauneuf du Rhône, il y a un pont, où cela devrait faire ”vraoum, vraoum…” un peu moins vite et un peu moins fort que sur les autres ponts.
Après ”Bidon” (non c’est sérieux, c’est le nom d’un village !) ; je vous parlais du bouquin qui a séjourné durablement sur ma table de nuit : ”technique du voyage à cheval”, et bien son auteur y réside. J'y passerai donc, question de me faire corriger sur les approximations de mon équipement…
Et puis après... et bien les points de repère sont nettement plus distants.
Il y a bien Aujac en limite de l’Ardèche et du Gard, d’où je garde un chouette souvenir de quelques séjours de chant et de randonnée que j’y ai organisé…
Puis ce seront probablement :
La Causse Noir, Le Causse du Larzac, le massif du Caroux, la montagne Noire, mais le printemps sera presque déjà là …
Et si j’ai bien avancé, peut-être atteindrais-je les Pyrénées vers Foix, puis si les copines ont vraiment bien trotté, Bagnières de Bigorre.

Vous remarquerez qu’au début, tout cela, c’est bien précis, petits villages et tout et tout ; je sais même par quels sentiers je vais passer. Pour quelqu’un qui souhaite se lever le matin sans savoir où il se couchera le soir ! Mais bon, il y a quand même quelques chouettes copains, le long de ce chapelet de villages, alors je ne vais pas m’en priver sous prétexte ”d’état du voyageur".

Alors règles du jeux : pas de pression de timing ; si je n’arrive pas au bout, j’ai prévenu Chris et Delphine qu’il faudra qu’ils viennent à ma rencontre avec un van… la seule limite ? Elle réside dans le timing. Retour à la maison début avril. On verra bien où j’en serai.

Seconde règle du jeu : plus je m’éloigne de Lus, moins j’ai regardé la carte, et donc plus je me laisserai la liberté de prendre à droite ou à gauche, selon les rencontres, la météo, l’expérience acquise petit à petit avec les mules. (Matériel, terrain, saison, approvisionnement, tout sera bien différent de mes séjours ”professionnels” maintenant bien calés.)

Et puis donc, puisque j'ai commencé à vous en parler, je devrai donner quelques nouvelles de temps en temps : 

Sur ce site, ou sur la page "voyages muletiers" d'un certain réseau :

 

 


A bientôt donc...

Retour sur la table des articles "la campagne de Pinocchio"

Revenir sur le site "tetedemule" et découvrir les séjours muletiers 2017

06 77 80 58 56

Crédit photos :
Merci aux "muletiers - photographes" : Olivia Bousquet - Jacques Chenel - Claire Laurens - Olivier Michaud - Genviève Mitha Cornier - Jessica Pion Roux - Jean Claude Rivoal - Paul Jeitz - Hervé Magnin - Nicole Texier

Site créé avec l'aide de la région Rhône Alpes et de l'Union Européenne

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Compteur        

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats