Le moment des présentations ...

Quadrupèdes, têtes de mule à grandes z'oreilles

Hermine,
la baraquée, la solide. Bien bâtie elle a tout pour assurer sur la durée quel que soit ce qu'on lui aura confié

Joséphine,
c'est la coquine, celle qui manifestement préfère batifoler plutôt que de venir chaque matin recevoir sagement sa charge de la journée. Il faut reconnaître qu'il est quand même plus rigolo de courir dans le pré dos nu, que de marcher sagement, même bâté avec le maximum d'élégance.

Jeff,
c'est le jeune "mec" ; quand il est arrivé dans le troupeau, il s'est fait tout petit et puis très vite, il a pris le dessus sur tout le monde. Alors il n'y a rien à faire question, casse croûte, maintenant il passe le premier et il le fait savoir ! Encore jeune, 2009 a été sa première saison de portage. Il n'a pas encore l'expérience du regretté maître Viegy, mais n'empèche, il commence à ne pas trop mal se "cadrer"...
Diane,
adorable petite dernière. Mignone comme tout avec sa délicate "lisse en tête" (petite bande blanche sur le chanfrein). 2010 a été sa première saison de travail, et comme elle est sensiblement plus petite que les autres, elle a été habillée d'un adorable bât, beaucoup plus léger que les gros bâts costaux de l'armée Suisse. Mais depuis, même si elle reste la plus petite en taille, il n'empêche qu'elle assure sur toute la ligne et que le bon vieux bât de l'armée suisse ne lui fait "même pas peur" !

Maé,
Longtemps, elle a vécu solitaire, dans une vaste prairie savoyarde. Puis un beau jour, à l'aube de ses 12 ans, elle est arrivée, un peu craintive, un peu sauvage ; pas facile de découvrir la vie sociale quand on est déjà une grande fille ! Pas facile non plus d'accepter de se voir flanquée d'une belle paire de sacoches joufflues. Mais là aussi elle a su faire preuve de patience (et son nouveau maître aussi !) Elle est aujourd'hui une mule particulièrement attachante, même si elle reste un peu plus craintive et sauvageonne que les copines.

 

...et pour accompagner cette valeureuse équipe,
...vous accueillir et vous faire découvrir avec bonheur, les replis les plus secrets de leurs montagnes, Philippe, Thomas, Edith et Fred :

Bipèdes, têtes de mule à petites z'oreilles

 

Philippe ...
J'adore l'esprit du voyage, celui de découvrir chaque journée de nouveaux horizons, de se laisser surprendre par les rencontres, par la diversité des paysages ...

Durant une quinzaine d'années, j'y ai goûté avec bonheur sur les sentiers lointains, organisant et encadrant des séjours dans divers pays. Et à chaque retour dans "mes" montagnes je n'avais de cesse de m'émerveiller encore et toujours de la variété et des lumières du Diois, du Vercors, du Dévoluy... et plus généralement de nos chères Alpes.

Sincèrement nous habitons un pays magique, et ce cadeau permanent et toujours renouvelé que nous fait la nature, je vous propose de continuer d'y goûter, avec vous, accompagné de Viegy, d'Hermine, de Joséphine et de Diane, toutes 4 belles et costaudes mules de bât.
Cet animal est tout simplement fabuleux. Chaque jour en sa compagnie sur les sentiers je m'enthousiasme de son sens du "terrain montagne". Par sa rusticité et ses qualités de portage il nous fait un sacré cadeau. Celui de nous permettre d'être durablement autonome en montagne. Et du coup il nous permet le vrai voyage, là à côté de chez nous. Il nous ouvre l'accès à la splendeur des itinéraires sans la contrainte du retour quotidien vers la vallée. Il nous autorise à enchaîner des bivouacs de lieux magiques en lieux magiques, tout en nous autorisant à emporter avec nous notre petit confort d'humain délicat ... et gourmand ! 

Edith ; "les lettres de noblesse du voyage à pied" :

« Marcher avec des Mules ? Quelle drôle d'idée ! Pourtant lorsqu'on part avec des enfants, on n'a plus besoin de leur donner des coups de bâton pour qu'ils avancent !!! Les mules exercent un pouvoir sur eux et je me demande qui parle de carotte à qui ? Il m'est parfois difficile de suivre la troupe tellement l'envie est grande pour chacun de galoper…

Marcher avec des mules ? Quelle bonne idée ! Avec Hermine, Joséphine, Maë, Diane et Jef, le troc se fait naturellement : elles nous portent tout ce qui fera notre autonomie et notre confort ; et nous leur donnons quelques bons morceaux de pain de Grimone. Un vrai régal !

Marcher avec des mules ? Quelle belle idée... que de partir en itinérance et donner ainsi au voyage à pied ses lettres de noblesse : se sentir au milieu de la nature, marcher à son rythme et respecter celui du soleil; profiter de ces instants où on est en montagne et où la simplicité des choses nous comble.  Au cœur des Alpes ou des Pré-Alpes, je me régale à faire découvrir ces petits riens. »

 

Sébastien :

Mes premiers souvenirs de la montagne remontent à l’enfance : je revois encore mes grands-parents briançonnais qui me réveillent à l’aube pour me faire découvrir de nouvelles contrées alpines. Ils m’ont transmis l’idée d’un voyage à la rencontre d’un paysage et de ses secrets. Le goût de cette lenteur propre à la marche qui nous permet de retrouver la nature, « sa » nature.
Sentir ce lien m’a donné la force de laisser les bancs de la fac grenobloise pour un BTS agricole.

Les premières années d’apprentissage furent rudes dans les fermes laitières et fromagères des montagnes d’Ardèche et du Vercors ! Puis des années de remplacement d’éleveurs de chèvres en Drôme provençale ont nourri cette volonté de « retour à la terre », renforcée par une activité de tonte de mouton. Parcours toujours ponctué d’alpinisme et de nombreux voyages à la rencontre d’autres cultures.
Je vis aujourd’hui dans un petit village du Haut-Diois à 1000 mètres d’altitude, partageant mon temps entre vie familiale, associative et communale, une petite activité agricole autonome et collective dans laquelle j’intègre la traction animale, la tonte des moutons et le métier d’Accompagnateur en montagne.

Mais pourquoi avec des mules de bât me direz-vous ?
A mon sens, cet animal est un fort vecteur de lien entre humanité et nature, entre passé et présent. C’est cette mule et sa force de travail qui furent utilisées par les paysans montagnards du siècle dernier, qui nous accompagne aujourd’hui avec tout notre barda sur les vieux chemins muletiers. Notons qu’elles font leur retour dans des projets agricoles locaux et innovants.

Elles sont à la fois un témoin du passé et à la pointe du progrès !

C’est donc dans mon métier d’Accompagnateur-Muletier que convergent la plupart de mes aspirations, l’activité par laquelle je peux vivre et vous faire vivre ma passion du voyage au cœur de la nature !

 

 

06 77 80 58 56

Crédit photos :
Merci aux "muletiers - photographes" : Olivia Bousquet - Jacques Chenel - Claire Laurens - Olivier Michaud - Genviève Mitha Cornier - Jessica Pion Roux - Jean Claude Rivoal - Paul Jeitz - Hervé Magnin - Nicole Texier

Site créé avec l'aide de la région Rhône Alpes et de l'Union Européenne

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Compteur        

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats